RSS

Archive | Une ville,une histoire Flux RSS de cette section

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Une ville, une histoire Bouhmara

7 novembre 2012

0 Commentaire

Débrouillardise - Outre ses gâteaux qui dégoulinaient de crème et qui, par ailleurs, étaient appétissants, Bouhmara pouvait procéder tout seul à n’importe quel déménagement et pour n’importe quelle distance.

Il est venu au monde bien avant l’année des sauterelles, soit aux environs de 1930.
Lui-même n’a jamais été capable de dire avec précision à quelle année correspondait sa naissance. A la mairie de Sougueur près de Tiaret, il aurait été inscrit, selon quelques bribes d’informations, sous le nom de SNP c’est-à-dire Sans nom patronymique. [...]

Une ville, une histoire Sidi Saad, le faux marabout

9 avril 2012

0 Commentaire

Une ville, une histoire Sidi Saad, le faux marabout dans Abdenour Fayçal constlogo

Le journal des locales Edition du 18/3/2012 

Notoriété - La réputation de Sidi Saad dépassera bientôt les limites du canton.

Entre Sougueur, au sud de Tiaret, et
l’ex-Burdeau, aujourd’hui Mahdia, existait un mausolee, à moins qu’il n’ait été détruit depuis, où des visiteurs, venus parfois de loin, venaient chaque jour déposer leurs offrandes au pied du marabout.
Crédules et convaincus que le «saint» homme pouvait leur donner la baraka, de nombreux voyageurs n’hésitaient pas à lui offrir des moutons et de l’argent. [...]

Hôtel Bayazide

9 avril 2012

0 Commentaire

 Hôtel Bayazide dans Abdenour Fayçal constlogo

Une ville, une histoire

Le journal des locales Edition du 22/3/2012 

Répère - Le fondouk de «aâmi Bayazide» (oncle Bayazide) était situé juste en face du marché couvert

Réglée comme une horloge, elle arrivait à chaque fin de mois à la poste de Trezel (actuel Sougueur) près de Tiaret.
Au début, elle jeta le trouble parmi les agents, tous pieds-noirs, qui se demandaient qui pouvait écrire des Etats-Unis à un village aussi pouilleux et surtout qui en était le destinataire. Il ne faut pas oublier que nous sommes en 1946. [...]

Une ville, une histoire «Silima»

9 avril 2012

0 Commentaire

Une ville, une histoire «Silima» dans Une ville,une histoire constlogo

Le journal des locales Edition du 4/4/2012 

Une ville, une histoire
«Silima»

 

Electricité - Dans un des hameaux perdus de la plaine du Sersou, au sud de Tiaret, un colon, touche à tout, a l’idée géniale d’installer un groupe.

Nous sommes en 1947 et l’Algérie coloniale n’était pas entièrement électrifiée.trans dans Une ville,une histoire
L’EGA, l’entreprise chargée d’alimenter en courant les agglomérations du pays, avait reçu pour consigne de ne fournir de l’énergie qu’aux centres importants où vivaient les Européens.
Les villages de l’arrière pays étaient naturellement exclu, particulièrement ceux des Hauts-Plateaux du Sud qui devaient se débrouiller comme ils pouvaient. [...]

LA SUPERCHERIE D’UN COLON Les oranges de la sainte

23 mars 2012

1 Commentaire

 

LA SUPERCHERIE D’UN COLON
Les oranges de la sainte
03 Mai 2007
 - Page : 18

Nous sommes en 1950, et l’Algérie de papa coule des jours heureux.

Inconscients et indolents, les Pieds-noirs des hauts-plateaux avaient réglé l’horloge de leur vie sur trois aiguilles: le travail des champs pour lequel ils comptaient sur leurs métayers, la messe du dimanche et le pastis de midi. A cette époque, le petit village de Trézel (aujourd’hui Sougueur), à 30km au sud de Tiaret, avait à peine 5000 âmes, soit 2000 foyers environ. [...]

123

Des avions et des hommes |
la rose |
pasmole |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | À savoir sur le phénomène I...
| Encrage
| LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE...