RSS

Archive | Nora Aceval Flux RSS de cette section

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Souvenirs d’enfance “Contes et traditions d’Algérie” de Nora Aceval Mohamed Benelhadj

19 mai 2011

0 Commentaire

Souvenirs d’enfance
“Contes et traditions d’Algérie” de Nora Aceval
Mohamed Benelhadj
Liberté : 15 – 01 – 2006

Nora Aceval, l’auteur de cette anthologie, puise dans ses souvenirs d’enfance et dans ses carnets de voyages à travers les Hauts-Plateaux, la Kabylie, Alger ou Oran, pour nous initier à l’univers du merveilleux toujours aussi vivant en Algérie. A travers ses contes dont les héros sont parfois ceux des Mille et Une

[...]

Quelques oeuvres de Nora Aceval

26 septembre 2010

0 Commentaire

Quelques oeuvres de Nora Aceval

cliquez sur ce lien pour visionner la vidéo

Autour de Tata Nora Aceval

22 avril 2009

0 Commentaire

1.L’astucieuse chèvre et le loup (1re partie)

L’astucieuse chèvre et le loup (2e partie)

2.Le bouc, le bélier, le coq et l’âne (2e partie et fin)

Le bouc, le bélier, le coq et l’âne (2e partie et fin) [...]

Nora en Tunisie

3 août 2008

0 Commentaire

elwatanlogo7.gif Edition du 2 février 2005

 

 

L’info. au quotidien

11e Maghreb des livres

La Tunisie, invitée d’honneur

Organisé par l’association Coup de soleil, le Maghreb des livres (11e édition) se déroulera les samedi 5 et dimanche 6 février, à l’hôtel de ville de Paris. Cette année, l’invitée d’honneur est la Tunisie. Près de 200 auteurs seront présents.

 

[...]

L’élève du magicien,par Nora Aceval

3 août 2008

0 Commentaire

elwatanlogo4.gifEdition du 10 novembre 2007

 

L’info. au quotidien

Le Grevisse : la bonne cuvée

publication

Le Grevisse ou le Bon Usage arrive dans les librairies. L’édition 2007 – la quatorzième du nom – a mis dix bonnes années à mijoter son jus pour nous offrir un élixir de première qualité. Ce fidèle ami des amoureux de la langue française a vu le jour en 1936 en Belgique sous la houlette de son fondateur Maurice Grevisse. Au départ, rien ne le prédestinait à un avenir planétaire aussi retentissant. Avant de devenir une référence dans le monde francophone, l’ouvrage avait essuyé le refus de deux grandes maisons d’édition. Il a fallu le flair d’un modeste imprimeur de province pour qu’il voit le jour. Son aura s’accentua au fil des décennies pour accompagner un large éventail d’usagers. Ce qui fait la particularité du Grevisse, c’est sa facilité d’accès. Il sert aussi bien au débutant qu’à l’enseignant ou au ciseleur de mots. Il participe à la démocratisation de l’apprentissage de la langue française rompant ainsi le monopole des ouvrages similaires mais inaccessibles. La nouveauté de cette 14e édition réside dans l’enrichissement et l’actualisation de son contenu ainsi qu’une mise en page plus aérée. De consultation aisée avec un agrandissement de son format, l’ouvrage permet une lecture confortable. Son lancement en Algérie a coïncidé avec la tenue du Salon international du livre. Le Groupe De Boeck, maison éditrice du Grevisse, a eu la main heureuse en invitant André Goosse, coauteur et successeur de Maurice Grevisse. Il nous a fait l’honneur d’un entretien qui sera publié la semaine prochaine.

- Un conte, une morale

Superbe ouvrage que L’élève du magicien, ce conte du Maghreb raconté avec un rare talent de pédagogue par l’incontournable conteuse professionnelle Nora Aceval. Traduit de l’arabe vers le français avec une concision qui frise la magie, ce conte est le dernier-né de notre Nora nationale installée là-bas en France. Il raconte l’histoire d’une mère pauvre qui vivait seule avec son fils. Fahim – c’est son prénom – était renommé pour son intelligence. Devant ses prédispositions, elle l’envoie étudier malgré sa pauvreté. A l’école, où il sera en pension, vont se dérouler des événements inouïs. Des scènes ahurissantes droit sorties de la fertile imagination de nos ancêtres. Et tout au long des aventures, Fahim arrive à s’en sortir. Au point de dépasser son enseignant lequel est en réalité un magicien maléfique. Au-delà de la qualité esthétique de sa confection rehaussée par des illustrations superbes d’Emre Orhun, l’attrait de ce conte réside dans sa portée éducative. Le verbalisme ennuyeux des cours magistraux sont inopérants pour transmettre et expliquer aux enfants des valeurs cardinales telles : le savoir, l’honnêteté, la justice. Ce qui n’est pas le cas de ce conte « L’élève du magicien. Un véritable outil didactique.

(Publié en octobre 2007 aux éditions Le Sorbier )

12

Des avions et des hommes |
la rose |
pasmole |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | À savoir sur le phénomène I...
| Encrage
| LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE...