RSS

Parution d’un ouvrage sur les zaouïas Entre un passé assumé et un avenir incertain

15 février 2014

Ecrivains, Mahmoud Omar Chaalal

le 04.02.14 | 10h00

Édité sur compte d’auteur, le livre «Itinéraire de la zaouïa Al Chaalal» est sur les étals depuis quelques jours.

Son auteur, le Dr Mahmoud Omar Chaalal n’est pas un inconnu, puisqu’il est le président de l’association nationale des zaouïas d’Algérie. Prenant appui sur des précieux témoignages ainsi que sur des bribes de manuscrits, l’auteur entame une studieuse rétrospective sur le parcours de la zaouïa qu’il connaît le mieux, celle de Sougueur, une ville située à 50 km au sud de Tiaret. L’ouvrage de 242 pages rappelle, avec parfois de croustillants détails, ce que furent, il y a de cela deux siècles, les balbutiements d’une zaouïa, sous l’emprise du diktat Ottoman. L’auteur nous restitue avec minutie les moindres actes de résistance des familles et des tribus autochtones, avec en toile de fond, l’apport soutenu de l’enseignement du Coran et de la langue qui le véhicule.

Le lecteur se laisse guider à travers la vie de la zaouïa, de ses adeptes, des chouyoukhs et de leurs apports séculaires au maintien d’une cohésion à l’intérieur de la société. L’auteur nous guide à travers les péripéties de sa scolarité au lycée franco-musulman de Tlemcen et son premier contact avec la grande ville, ses habitants au raffinement avéré et ses sociétés savantes qui lui ouvriront les portes du sublime patrimoine musical andalous.

Se voulant très pédagogue, l’auteur nous parlera de cette rencontre à la fois insolite et fondatrice entre son grand-père et Abdelhamid Ben Badis. Une confrontation entre «le salafisme» rigoriste de l’un et le «soufisme» séculaire de l’autre, qui fera que la zaouïa de Sougueur parviendra, selon les mots de l’auteur à faire la synthèse entre les frères ennemis. Enfin, dans sa lucidité habituelle, l’auteur règle ses comptes avec les «zaouïas politiques» et refuse de s’associer aux appels à un 4ème mandat, n’hésitant pas à critiquer sans détours le patron de la zaouïa «Habria»  de Sidi Maarouf, non loin d’Oran, qu’il accuse d’avoir «altéré la Tariqa Habria» et de «diriger de sa secte, le mouvement du groupe d’Oujda».

Yacine Alim

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

Des avions et des hommes |
la rose |
pasmole |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | À savoir sur le phénomène I...
| Encrage
| LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE...