RSS

Une ville, une histoire Le sort

9 septembre 2013

SOUGUEUR

A Trezel où il avait un bureau de liaison pour administrer ses propriétés, il s’était contenté d’un secrétaire et d’un chauffeur qui faisaient toutes ses courses..

Une ville, une histoire Le sort dans SOUGUEUR constlogo

Une ville, une histoire
Le sort

Prospérité - L’aîné des garçons a eu sa première voiture, une Austin, alors qu’il n’avait que 19 ans. Il sera inscrit au prestigieux lycée parisien Louis-le-Grand.

Etre riche et avoir beaucoup d’argent peut être la source de beaucoup d’ennuis sans compter les nombreux envieux tapis dans l’ombre et qui n’attendent que l’occasion pour déverser leur fiel sur celui qui, à leurs yeux, représente la réussite autrement dit l’expression de leur échec.
C’est l’histoire d’un homme, Adda, qui a eu le malheur d’hériter de son père, de son grand-père et de sa mère d’immenses terres agricoles dans les Hauts-Plateaux et d’un cheptel si important qu’on disait en 1950 qu’il était impossible d’en compter les agneaux.
Contrairement aux colons qui l’envièrent, il détestait le tape à l’œil et préférait faire profil bas.
A Trezel où il avait un bureau de liaison pour administrer ses propriétés, il s’était contenté d’un secrétaire et d’un chauffeur qui faisaient toutes ses courses.
Pour éviter les ennuis et vivre caché, Adda évitait de se mêler à la foule et quand il pouvait rendre service, il le faisait discrètement, sans tapage ni publicité.
On raconte qu’il a sauvé plus d’un de la prison, en payant leurs amendes ou en intervenant auprès des autorités.
Quant à ses enfants ils ont été élevés pour réussir et pour cela rien n’était trop beau pour leur permettre de grimper sur l’échelle sociale.
L’aîné des garçons a eu sa première voiture, une Austin, alors qu’il n’avait que 19 ans. Il sera inscrit au prestigieux lycée parisien Louis-le-Grand.
Le second sera inscrit, faute d’avoir réussi au concours de 6e, au collège de Vence près de Grasse, dans le Var.
Le cadet qui avait horreur des études choisira la filière des affaires.
Bref, l’ascension des enfants n’avait d’égale que la fortune du père.
Alors qu’il était attablé à la terrasse d’un café parisien, l’aîné recevra en pleine tête la balle d’un fou qui canardait tous les passants depuis son balcon.
Le second frère, en poste à Djelfa en qualité d’inspecteur des finances, sera extirpé de son lit par des terroristes et égorgé froidement.
Le cadet sera torturé par une bande de voyous pour une histoire de femme. Il rendra l’âme dès son admission à l’hôpital.
Quant au père, il décédera quelques mois plus tard de chagrin, le chagrin de voir ses enfants mourir de mort violente, les uns après les autres.

Abdenour Fayçal

 

Le journal des locales Edition du 23/9/2012

http://www.infosoir.com/imp.php?id=145228

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

Des avions et des hommes |
la rose |
pasmole |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | À savoir sur le phénomène I...
| Encrage
| LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE...