RSS

Archive | 9 avril 2012

Coutumes d’une région

9 avril 2012

4 Commentaires

Coutumes d’une région  dans SOUGUEUR constlogo

Le dossier du jour Edition du 7/8/2011 


Salima est originaire et native de Sougueur, Tiaret. Elle vit depuis son mariage à Djamaâ où elle travaille depuis une décennie. Cette mère de 4 enfants a appris à suivre les traditions spécifiques à cette ville, et qui diffèrent beaucoup des siennes. Et cela pour pour faire plaisir à son mari et à sa belle-famille. «Mais je garde toujours les traditions de ma région», nous dit-elle autour d’un très bon café de Sougueur. «C’est un café préparé avec le bout d’une épice dite ‘’khordjlène’’ que nous appelons ‘’el dague’’. Il est succulent à la dégustation», ajoute-t-elle. [...]

Une ville, une histoire Sidi Saad, le faux marabout

9 avril 2012

0 Commentaire

Une ville, une histoire Sidi Saad, le faux marabout dans Abdenour Fayçal constlogo

Le journal des locales Edition du 18/3/2012 

Notoriété - La réputation de Sidi Saad dépassera bientôt les limites du canton.

Entre Sougueur, au sud de Tiaret, et
l’ex-Burdeau, aujourd’hui Mahdia, existait un mausolee, à moins qu’il n’ait été détruit depuis, où des visiteurs, venus parfois de loin, venaient chaque jour déposer leurs offrandes au pied du marabout.
Crédules et convaincus que le «saint» homme pouvait leur donner la baraka, de nombreux voyageurs n’hésitaient pas à lui offrir des moutons et de l’argent. [...]

Hôtel Bayazide

9 avril 2012

0 Commentaire

 Hôtel Bayazide dans Abdenour Fayçal constlogo

Une ville, une histoire

Le journal des locales Edition du 22/3/2012 

Répère - Le fondouk de «aâmi Bayazide» (oncle Bayazide) était situé juste en face du marché couvert

Réglée comme une horloge, elle arrivait à chaque fin de mois à la poste de Trezel (actuel Sougueur) près de Tiaret.
Au début, elle jeta le trouble parmi les agents, tous pieds-noirs, qui se demandaient qui pouvait écrire des Etats-Unis à un village aussi pouilleux et surtout qui en était le destinataire. Il ne faut pas oublier que nous sommes en 1946. [...]

Une ville, une histoire «Silima»

9 avril 2012

0 Commentaire

Une ville, une histoire «Silima» dans Une ville,une histoire constlogo

Le journal des locales Edition du 4/4/2012 

Une ville, une histoire
«Silima»

 

Electricité - Dans un des hameaux perdus de la plaine du Sersou, au sud de Tiaret, un colon, touche à tout, a l’idée géniale d’installer un groupe.

Nous sommes en 1947 et l’Algérie coloniale n’était pas entièrement électrifiée.trans dans Une ville,une histoire
L’EGA, l’entreprise chargée d’alimenter en courant les agglomérations du pays, avait reçu pour consigne de ne fournir de l’énergie qu’aux centres importants où vivaient les Européens.
Les villages de l’arrière pays étaient naturellement exclu, particulièrement ceux des Hauts-Plateaux du Sud qui devaient se débrouiller comme ils pouvaient. [...]

Des avions et des hommes |
la rose |
pasmole |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | À savoir sur le phénomène I...
| Encrage
| LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE...