RSS

Extrait : Le cri des adieux in « En ces temps là ,à Trézel » par Belfedhal Abderrahmane

2 septembre 2011

Belfedhal Abderrahmane

 

Le cri des adieux

Trézel ,Souqueur et cette brave maman cantine qui répond sans tarder à l’appel de nos ventres  agités ,en vous offrant gracieusement pour le prix d’un « doro » ses merveilleuses réussites de riz ,de pois chiches ,de lentilles et autres matières à calories vitales pour soutenir les corps frêles.

            Au petit matin ,un bol de lait chaud .La cantine ,une fois par semaine ,vidée de ses tables est utilisée pour la projection de films .Licoule la3rab disposait de classes pour nous instruire et nous faire comprendre les choses de la vie ,d’une cantine  pour nous nourrir et enfin d’un jet de lumière qui avait pris le pli de sillonner l’obscurité et larguer sur l’écran de fortune les images ,les plus vivantes

 Ô Ciné  des temps fuyants ;faites rejaillir les éclats de la lointaine enfance bercée  dans la douceur matinale et la chasteté des moments crépusculaires ,ressuscitez les grandes émotions qui avaient accompagné les petits regardes noyés dans le vif de l’image muette et à l’écoute de l’image  parlante… magistralement interprétées par la paire des paires ,ces grands alliés pour le pire et le meilleur ,Hardy et Laurel ,et par la petite taille au grand talent ,le légendaire Charlot Chaplin .

       On éclaire de nouveau la salle ,on tire les grands rideaux noirs qui avaient servis de cache lumière. La bobine et ses bruits cadencés se sont immobilisés .Un instant plus tard ,la porte de l’école ,humble et émouvante ,sous la poigne auguste du gardien s’est repliée sur elle-même .

La cour prise dans une solitude prompte soudaine serrait dans ses bras suppléants les restes ultimes d’une séquence qui se meurt.

Un silence lourd, perpétuait au-delà des horizons colorés, le cri des adieux . Les bruits se sont tus ,il ya longtemps ,très longtemps ….

    Les étoiles annonçaient leur beauté dans un ciel de velours ,le dernier troupeau de vaches suivis au pas par le berger et son chien fidèle regagnaient les étables et les « fandouks .Entre un rayon de l’aube blanchissante et un autre tirant sa tirade vers l’horizon ,l’écolier est pris en entier par le chant pathétique : Trézel,Sougueur ,c’est un peu l’âme de ses enfants ,c’est aussi cette nostalgie profonde qui nous pousse à  baisser le chapeau bien bas…  

Titre : En ces temps là ,à Trézel

Maitre Belfedhal  Abderrahmane

Avocat à la cour suprême et au conseil d’état

 

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

Des avions et des hommes |
la rose |
pasmole |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | À savoir sur le phénomène I...
| Encrage
| LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE...