RSS

«Bagouts d’été» de Djillali Benbrahim «Il n’y a pas de bonheur sans liberté… d’écrire !»

24 juillet 2011

Art

«Bagouts d’été» de Djillali Benbrahim

«Il n’y a pas de bonheur sans liberté… d’écrire !»

le 24.07.11 | 01h00bagoutsdt.bmp
Djillali Benbrahim est, à  bien des égards, un auteur atypique. Issu d’une vieille famille commerçante à Sougueur dans la wilaya de Tiaret dont il perpétue la tradition, il reste néanmoins attaché jusqu’à la moelle des os à la lecture qui reste, comme il le définit lui-même «son  violon d’Ingres».

Il vient d’ailleurs de prendre son monde de vitesse en «commettant» à compte d’auteur un livre, Bagouts d’été, comme pour rompre avec cette léthargie qui caractérise la scène culturelle et littéraire locale. Avec beaucoup d’humour et de dérision, Bagouts d’été qui se décline en des scènes de vie bien de chez nous est facile à lire sans en rire. Des scènes cocasses, où la réalité dépasse la fiction. Pour un coup d’essai, chapeau !  

- Qui est Djillali Benbrahim ?


Je suis commerçant, car dans ma famille le commerce est une tradition qui a déjà un siècle. Cela dit, mes commerces ne m’ont jamais détourné de mon violon d’Ingres qui est la lecture


- Pourquoi avoir choisi le titre Bagouts d’été ?


Je pense sincèrement que la majorité des Algériens «pratiquent» le bagout. En effet, comme son nom l’indique, le bagout est un bavardage hardi, donc le lecteur découvrira des personnages apparemment bien bavards qui palabrent en toute liberté, mais qui en réalité sont très sensibles aux problèmes de la société qu’ils abordent avec le rire qui demeure à leurs yeux la meilleure thérapie.


- Qu’est-ce qui vous a inspiré l’écriture de ce premier livre ?


A vrai dire, j’en suis à mon deuxième livre, sauf que le premier, que j’avais intitulé Mon Algérie à moi n’a pas été publié faute d’éditeur. C’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai décidé de publier celui-ci à compte d’auteur. Pour revenir à votre question, je dirais que le vécu quotidien est une source d’inspiration intarissable.


- Quels objectifs recherchez-vous ?


J’écris juste pour le plaisir d’écrire et surtout pour le bonheur d’être lu. Je suis un féru de lecture qui a décidé de passer de l’autre côté pour devenir à son tour un «pourvoyeur» de lecture».


- Y en a-t-il un autre en projet ?


Pour rire, je vais vous répondre Bagouts d’hiver. Déjà qu’avec Bagouts d’été vous ne serez pas dégoûté.


- N. B. : Bagouts d’été. 209 pages, édité par la maison d’édition
Bounaga à Alger. Prix 300 dinars

Fawzi Amellal

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

Des avions et des hommes |
la rose |
pasmole |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | À savoir sur le phénomène I...
| Encrage
| LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE...