RSS

DEFUNTS

goodbye.gifhttp://defunts.unblog.fr/

  Si Benaissa a été d’abord mon directeur lorsque j’étais élève puis lorsque j’étais enseignant, dans la même école de 1960 à 1962.      Je l’ai toujours connu avec ses cheveux lisses argentés et son remarquable « tarbouch » rouge sang comme un point sur le i.     Il était d’ailleurs droit comme cette lettre et aussi alerte qu’un jeune de vingt ans.

   Il préférait marcher que d’utiliser sa fameuse D.S écarlate. 

   Si Benaissa inspirait de loin le respect ; il souriait très rarement et ses sourcils étaient toujours froncés.   Il parlait lentement en accentuant chaque mot prononcé, toujours décemment vêtu, il avait horreur du laisser aller et des trainards .    Il appréciait le bon travail et d’ailleurs les résultats de son école étaient toujours les meilleurs de la commune, meilleurs que ceux de l’école « francis ».   Il prenait plaisir à expliquer tout et à encourager les jeunes enseignants.   Il aimait intéresser les enfants à l’élevage et à la culture.  Le jardin scolaire était d’ailleurs »la prunelle de ses yeux ».  Si Benaissa avait semé des milliers de graines qui ont bien poussé  et ont donné à leur tour d’autres milliers de graines d’une aussi bonne qualité.  Si Benaissa avait reçu les palmes académiques des autorités supérieures .et ce n’était pas facile de les avoir, en ce temps là. C’était un homme remarquable. Il savait allier la fermeté et l’amabilité. C’était un grand maitre, un grand responsable. un éducateur convaincu. Merci maître pour tout ce que vous m’avez appris. 1999   

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message : (oblig.)
Vous mettre en copie (CC)
 

Ait Mouloud Brahim

Chers collègues , chers frèresUne année après la mémorable cérémonie que vous réservée en mai 1998, vous nous donnerez encore aujourd’hui l’occasion de nous revoir grâce à votre générosité, à votre dévouement et à votre gratitude.Au nom de tous mes collègues retraités et en mon nom personnel, je vous félicite et vous remercie vivement et affectueusement. je vous encourage à faire une tradition de ce rassemblement annuel si fraternel dont vous êtes les organisateurs pionniers.Dans quelques années, seuls les souvenirs seront encore vivants. Brahim avec son éternel sourire aux lèvres, Mahmoudi, son humour, sa dernière blague, Mohamed Chaalal et ces citations coraniques inépuisables ; Fatiha ,Djaafar ,Rouane et leur dernière souffrance .Mahdi ,sa grosse voix et son théâtre et puis tous les autres ;la liste est longue…. Que Dieu le tout puissant leur accorde sa miséricorde et les installe en son vaste paradis. Avant de terminer, je tiens encore une fois à remercier au nom de mes collègues retraités Monsieur l’Inspecteur Benmesbah Ali et son dévoué et dynamique personnel, le Directeur de l’école Keddache Goumari et ses adjoints pour nous avoir prouvé par leur gratitude que nous ne sommes pas oubliés.

sanstitre15.jpgA mon frère Brahim décédé le 17/07/1998 et à tous les enseignants qui ont disparu à jamais

Il est mort l’enseignant

Il avait rêvé d’amour, de bien être ,

De fêtes, d’égalité et de fraternité

Il avait rêvé d’un avenir meilleur

De travail et de bonheur

D’un logement, d’une âme sœur

Pour ses enfants et tous les enfants

Qu’ils soient riches ou pauvres ,handicapés ou sains.

Mais la mort était là

Embusquée, tard, le soir

Dans un couloir d’hôpital,

Pour le surprendre et l’emporter

Il avait rêvé du soleil pour tous

De lumière éclatante

Sans nuages ,ni ombrages.

Mais la mort était là

Embusquée, tard, le soir

Dans un couloir d’hôpital,

Pour le surprendre et l’emporter

Il avait rêvé de calme

Dans ces paysages nouveaux

De cures reposantes, de prises en charge

Pourtant bien méritées.

Mais la mort était là

Embusquée, tard, le soir

Dans un couloir d’hôpital,

Pour le surprendre et l’emporter

Il avait rêvé de l’Algérie Paradis

Pour les jeunes pleins d’espoir mais anéantis

Il avait rêvé de justice ,de dignité pour tous

De lumière pour tous

De la vie ,de la joie

Et de fleurs pour tous

De nouveaux horizons et les mêmes chances pour tous.

Mais la mort était là

Embusquée, tard, le soir

Dans un couloir d’hôpital,

Pour le surprendre et l’emporter.

Il avait rêvé d’une retraite proche et sereine

Dans la sécurité et la paix

Dans la liberté et la bonne santé.

Mais la mort était là

Embusquée, tard, le soir

Dans un couloir d’hôpital,

Pour le surprendre et l’emporter.

Aujourd’hui, sur sa tombe

Une année déjà passée

Une fleur a poussé

Dans l’air dur et sec, s’est élevée

Mais elle s’est fanée

N’ayant pu résister

Que d’espoirs ! Que de rêves se sont ainsi évaporés

C’est écrit sur le front, dans le ciel

C’est ça la destinée .

Mouloud Ait Mouloud

 En hommage à son frère

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message : (oblig.)
Vous mettre en copie (CC)
 

Hommage par Belfedhal Tahar

QUI EST AIT MOULOUD BRAHIM?
Il est parmi les ensignants qui ont donné beaucoup à ce pays,le défunt était toujours sympa et tolérant avec tout le monde,il a formé,il a eduqué,il s’acrifia toute sa vie à la reussite des multiples  générations.Monsieur  brahim n’a bénéficié ni de logement ni de lot de térrain il était modeste il aimait la simplicité il n’était guère sévèreenvers  ses colègues enseignants.Le jour de sa disparition tout le monde a pleuré,la ville de sougueur entiére a pleuré cet homme.son coeur était une une page blanche.aujourd’hui,hélas;il est oublié totalement par les enseignants .Nous (amis,famille,collègue…etc.) demandons aux chers résponsables de baptiser en son nom une des nouvelles écoles de la ville de sougueur puisque cet homme a contribué à l’éducation et à la formation de nombreuses personnalités algériennes.On voit aujourd’hui ses anciens élèves occupant les postes les plus hauts en Algérie.

Reconnaissance d’un ensignant aussi oublié.Tahar Belfedhal.mai2008.

*****************************************************************

sanstitre15.jpgBrahim 

 

                                  Amon papa,mon frère, mon ami    

                Tu as été mon papa. 

                    Tu as été mon frère. 

                Tu as été mon ami. 

                    Toujours, à mes cotés. 

                Tu me réconfortais. 

                    Dans les moments difficiles. 

                Oui j’étais difficile. 

                    Mais tu me comprenais. 

                 Je souffrais, comme tu souffrais. 

                    Mais ton courage ta patience 

.               Ta confiance a atténué mes souffrances. 

                   Je ne t’oublierai pas. 

                Je suivrai pas à pas. 

                   Les paroles d’or. 

               Qui  résonnent dans ma tête. 

                    Même après ta mort. 

                                                                        

                                                                      Iddir Ait Mouloud 

***************************************************  

            

l’inoubliable  père 

Avant tous, je tiens a vous remercier, de nous avoir invités et penser à nous, en cette occasion « 1er anniversaire des retraités » par la même occasion. Je souhaite une langue vie à tous les retraités  .Bref avec une voie nouée et des yeux pleins de larmes , je vous lis ces quelques lignes pour mon père Brahim . 

J’aurais aimer le voir aujourd’hui, parmi ces retraités ,et d’ailleurs c’était son souhait , malheureusement il nous à quitté à jamais , puisse Dieu l’accueille en sont vaste paradis 

En une nuit, même en une heure ma vie a basculé 

Comment faire pour t’oublier ? 

Tu   es toujours dans mes pensées 

Est-ce vrai  je n’ai plus ta paternité 

Ta valeur en vers moi est dure à prononcer 

Est-ce qu’un jour je pourrais te parler, et  te dire ton absence à beaucoup changé 

Tous les soirs, je  lève la tête au ciel étoilé ou je te vois en toute beauté 

Puis je me mets à pleurer 

Je me souviens de ce 27 du mois de juillet 

De cette malheureuse nuit, amer saison d’été 

Mon cœur n’a cessé de t’aimer 

Depuis que je suis né 

T’ai mon père qui ma bien élevé, tu ma appris à travailler, toi qui avais le sens de l’amitié 

Personnellement je n’arrive plus à supporter 

Je viendrai un jour vivre à tes cotés jusqu’à l’éternité.       

Ait Mouloud Amirouche  « Son fils » 

Le 24/05/99 

                                                                 

                                                              

               

goodbye.gifBoukelba  BoumedieneBoumediène, toi aussi, tu nous as quitté jeune, mais tu as pleinement vécu ta jeunesse .tu as été l’élégant, le jovial, le volontaire, l’audacieux .tu jouais très bien le gentleman .Toujours en tenue correcte, avec ta cigarette aux lèvres, tu te sentais très à l’aise partout où tu te trouvais. Très sympathique Boumediene, je garde un très bon souvenir de toi .Que Dieu Tout Puissant t’accorde une place en son vaste Paradis.

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message : (oblig.)
Vous mettre en copie (CC)
 

goodbye.gifChère RahmaLe 04 janvier 2003,à midi,nous t’avons rendu visite à l’hôpital,monsieur BENMESBAH Ali et moi. Nous étions heureux de voir que tu avais repris courage et espoir après avoir échappé au pic de tension qui t’avait terrassé. Malheureusement,ce n’était qu’un faux espoir ;et pendant que l’on souriait,que tu souriais lorsqu’on te faisait le reproche d’avoir négligé un peu tes médicaments et ton régime,la mort était déjà là,sournoise ,impitoyable,invisible,tournoyant au dessus de nos têtes ,attendant la voix du destin pour te surprendre et t’emporter à jamais dans les profondeurs de ses abîmes éternels .

Oui, Rahma,elle ta eue,cette fois,la traîtresse, par surprise,au moment ou personne ne s’y attendait. Elle t’a eue tout juste 24 heures après notre visite.

Nous ne gardons plus de toi, à présent que de souvenirs,de merveilleux souvenirs,dune enseignante volontaire,dynamique,consciencieuse et courageuse.

Tu as su,pendant trente deux ans de carrière,éduquer,instruire,former patiemment des générations et des générations d’enfants qui évoqueront souvent avec joie et regret des moments inoubliables qu’ils ont vécus avec toi. Ils auront souvent une pensée de gratitude pour toi, bien cachée dans leur tête et leur cœur.

Tu étais une enseignante généreuse, d’une sensibilité extrême, tes larmes coulaient souvent pour un rien. Tu aimais la vie, tu aimais cueillir les roses de ton école Kaddiri Khaled pour respirer leur senteur à pleins poumons. tu aimais jouer, chanter avec les élèves. Tu aimais les faire travailler dans la gaieté, dans la confiance réciproque.

Tu avais vécu avec les problèmes de la vie des ton jeune age,au moment ou ton regretté père t’avait laissé orpheline avec la responsabilité d’une famille nombreuse sur les bras. Mais grâce à Dieu, à ton courage et ta volonté,tu avais pu les surmonter.

Il y a bien longtemps,tu as été mon élève ;tu étais studieuse ,dynamique,toujours polie,aimable ,honnête et franche. je me souviens,tu adorais le sport,le volley ball surtout.

Tu avais participé à plusieurs matches ou la coupe a été remportée .c’étaient de grands moments de joie.

Il ne reste plus que les souvenirs d’une enseignante modèle au fameux « tailleur »bleu nuit que tu aimais porter merveilleusement à chaque occasion de fêtes scolaires.

J’ai toujours en mémoire l’acrostiche que tu as lu,en pleurant lors de la cérémonie organisée pour ma retraite. J’ai été très touché de ta gratitude et du respect que tu avais à mon égard.

Rahma ! ta vie a été, uniquement et admirablement, consacrée à l’éducation. Enfin épuisée, tu voulais te reposer un peu au cours de ta retraite que tu venais à peine de prendre mais, comme, pour mon frère Brahim,Nezreg,Khellil et bien d’autres collègues le destin en a décidé autrement

Rejoins les, chère Rahma,au paradis des enseignants ou des anges seront vos élèves,ou enfin le repos est éternel,ou la paix est éternelle.

Que Dieu tout Puissant, vous accorde à tous sa miséricorde ! Reposez en paix !

Pure tu as vécu et pure tu seras présente devant notre Seigneur.

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message : (oblig.)
Vous mettre en copie (CC)
 

goodbye.gif Mohamed Ait AliTu es parti très jeune ,Mohamed Ait Ali .Je garde le souvenir de ton physique frêle ,de ta malchance ,de ton insouciance sympathique .Cette noblesse que tu avais ,était due surtout au diabète que tu supportais d’ailleurs très difficilement .Tu n’as pas pu et voulu adapter ton régime .Tu ne t’es pas privé .tu as vécu ce que Dieu a voulu que tu vives.

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message : (oblig.)
Vous mettre en copie (CC)
 

goodbye.gif

Hommage à si Mohamed Chaâlal

Tu as travaillé sans relâche jusqu’à ton dernier soupir,non seulement pour l’éducation nationale mais pour l’ex Kasma,l’U.G.T.A- l’éducation religieuse- Tu prodiguais partout la bonne parole . Une année avant ta disparition, tu voulais encore, participer à la fondation de l’association des enseignants retraités de la wilaya de Tiaret, malgré ton age et ta santé précaire. La mort ne t’avait pas donné l’occasion de présenter l’avant projet que nous avions préparé ensemble. Le mektoub en avait décidé ainsi Tu étais volontaire pour n’importe quel travail .Tu avais de l’audace et de la persévérance. Combien de litiges,de problèmes as-tu pu et su régler grâce à ton calme,ta psychologie et les citations coraniques que tu avais si bien utiliser pour calmer les esprits . Tu étais tolérant, pas du tout fanatique. Tu aimais raconter les faits historiques religieux et les faire apprécier par autrui. Tu aimaisla vie saine et tu avais la foi. Que de bons souvenirs nous avions partagés ensemble pendant notre voyage au Maroc, au cours de nos stages,pendant les années scolaires , les années d’U.G.T.AEt puis arrive l’année 1999, tu étais venu me voir à la maison avant ton dernier départ à la Mecque pour me faire part de ton pressentiment .Je souriais en te disant que tu allais vivre encore jusqu’à cent ans. Le Tout Puissant t’avait permis d’accomplir tes dernières volontés et t’avait rappelé à lui pendant ton sommeil,sans bruit,ni souffrance .Que Dieu t’accorde sa sainte miséricorde et t’installe en son vaste Paradis1999

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message : (oblig.)
Vous mettre en copie (CC)
 

goodbye.gifRouane MohamedRouane Mohamed ! on ne voit plus dans ta belle voiture ,stationnée devant la librairie centrale . on ne te voit plus circulant à droite ,à gauche ,activant à l’école et dans les œuvres sociales ,comme une abeille . tu étais dynamique ,serviable .je ne peux oublier les sacrifices que tu avais faits pour enterrer dignement notre cher ami Mahmoudi AEK .Mais, subitement ,la maladie te terrassa et ton imposante stature rétrécissait de jour en jour . Tu avais souffert toi aussi au cours de tes derniers instants 0je savais que tu allais partir à jamais lorsque je t’ai rendu visite pour la dernière fois alors, je me suis mis à genoux devant ton corps inerte étendu sur le sol ,pour déposer humblement une bise d’adieu sur ton front froid.

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message : (oblig.)
Vous mettre en copie (CC)
 
Que Dieu te réserve une place en son Vaste Paradis
.
goodbye.gif 

Message Posté par : BELFEDHAL TAHAR ( Contacter ) – 05/06/2008

MAATOUG HAMZA.
L’un des meilleurs éleves de cheikh el haj tahar.il pouvait réciter le coran à l’age de 15 ans à la zaouia de mansseb.il commencait à instruire etant un professeur de lettre arabe dans plusieurs cem de la willaya.il a participé à la ceation du comité de l’arabisation fondée par l’ex président houari boumedienne.le féfunt si hamza a fait un role vital dans la gueurre de la libération.il aimait beaucoup la langue arabe.il était sévére avec ses éléves quand ils faisaient des fautes grammaticales ou orthographiques.

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message : (oblig.)
Vous mettre en copie (CC)
 

goodbye.gifMessage Posté par : BELFEDHAL TAHAR Sujet : Les enseignantsHOMMAGE A GASMI ATT ALLAH
Le corps des enseignants a perdu l’un des piliers de l’education,un  homme qui  a donné beaucoup aux futurs générations,il a formé,il a enseigné,il était toujours sévère pour la reussite de l’enfant,Monsieur Gasmi a mis la première pierre pour construire l’accadémie,il a lutté au temps colonial pour l’école Algerienne.il aimait sa patrie,en 1971,il était le directeur du CEM Issad Ali,en remportant le premiér prix national(résultats de BEM)l’ambassade de France l’ a récompensé.helas,aujourd’hui ce nom est oublié totalement.ce qu’on demande à nos autorités de faire,c’est de baptiser l’une des nouvelles écoles,au lieu de les nommer avec des termes militaires tels que la base 7,la base5.merci,
Message Posté par : gacem Sujet : Les citoyensC’est avec une immense émotion que je revis ma jeunesse a travers ces rememorisations o combien émouvantes . Rendre hommage a feu GASMI ATALLAH allah yerrahmou est la moindre des choses .C’était la releve post indépendance assumée avec foi et abnegation et pour celà je ne peux que témoigner …On n’oubliera jamais ses collegues avec lesquels on formais la grande famille scolaire Sougrie . J’aimerai avoir des nouvelles de tous nos maitres de l’époque .Témoignage de B.R.Djamel

Une citation du défunt devrait etre insérée dans les dictionnaires des citations »Mieux vaut etre traité de mauvais que de cons » .Tu n’étais ni l’un ni l’autre .Tu étais plus fort ,tu étais au dessus de tous,tu tolérais ce qu’on pensait de toi et tu étais impitoyable pour la réussite de l’école algerienne.Il était mon directeur,et  on rentrait  à l’intérieur de l’établissement Taleb Abderrahmane tel l’intérieur d’une Mosquée.pour nous concentrer et etre tels students in England. C’est au cours de vos années ,que ton staff d’enseignants a organisé un tournoi de Football que ni les hasnaoui ,ni les benmesbah,ni les laidi ne pourront oublier bien qu’ils omettent l’évènement du MOC du 17 janvier 1977.Il y avait tout à son époque des moments de rire ,des moments dé découverte de dons et c’est là et grace à ce moment que j’étais traité de l’homme de dernière minute tout comme Omar Betrouni contre l’équipe de France.De là j’étais digne et fier d’etre Sougri .Non ! mon cher père! Tu n’étais point mauvais; tu ne te vengeais point des offenses pour te mettre au niveau de ton prochain bien au contraitre tu pardonnais en te montrant indifférent pour te mettre au dessus de celui qui ne se connaissait pas ,qui ne voulait point voir les choses autrement. Je n’oublierai jamais votre chuchotement à mon oreille ,pour me rappeler à l’ordre « n’oublie pas d’inviter ton responsable direct « pour la remise des petits présents aux ensegnants retraités organisés par les enseignants.Aujourd’hui je veux entendre d’autres orientations pour persévérer et mettre cette très chère ville aux gasmi ,charef ,Ait Mouloud,benabdeslam,Belkhadem,Neciri………,au diapason. Je veux entendre d’autres échos raisonaient dans mes oreilles et revoir l’échelle des valeurs d’antan. Tu n’es pas mort car ta personnalité est ressuscitée à travers de grandes figures ( messieurs B.Lakhdar, B..omaor ,B.saad, B.Chaabane….) Des B ,pour rappeler les B des grandes personnalités algériennes.L’histoire se refait et nous sommes dans une ville pas des moindres.

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message : (oblig.)
Vous mettre en copie (CC)
 

goodbye.gif

A la mémoire de Mostefaoui Mohahamed ,prof de lycée Bouchareb Naceur à Sougueur,décédé tragiquement le 11 mars 1989 

Le cri de liberté 

Silence 

Pour une fois 

Tais-toi 

Et lis ce poème 

Lis et ferme les yeux 

Ton cerveau et ta montre 

Loin de nous et lis 

Pour lis ce poème 

Sens-tu mon cri ? 

Lis et répète 

Qui es-tu ? 

Qui suis-je ? 

Qui sommes –nous ? 

Lis et pense à demain 

Enfin lis et vois ta voix 

Censure ,lis et écoute 

Ma voix ,les voix des sacrifices 

Lis ce poème et apprend 

Que la vie,nos vies sont liées 

Lis et écris 

Pour moi,pour toi 

Ton poème ton cri 

De liberté ami . 

 

D’un élève du lycée 

Monsieur le professeur 

Cher Mohamed 

Jamais ,je n’oublierai le jour où tu as commencé à nous enseigner la langue française .Tu étais là,en face de tes élèves,modeste ;tu aimais à te considérer un des leurs. Tu nous disais que le français était une belle langue et l’arme du savoir . 

Tu nous disais qu’il n’ y avait pas d’idiots dans classe ;aujourd’hui ,on nous traite comme tels ;aujourd’hui l’un nous larde d’épigrammes ; »la yadjouz » nus disent-ils. 

Hier encore ,tu nous disais ;   « il n’y a point de différence entre la fille et le garçon » car affirmais -tu « l’Algérie a besoin de vous » 

Aujourd’hui,ils nous disent que la mixité est illicite. Tu nous donnais la parole pour extérioriser nos inquiétudes .aujourd’hui,ils nous disent ; »si vous parlez ,vous serez exclu à la fin de l’année . 

Cher ami ,toi qui nous a appris les principes de la morale ,toi qu’on taxa de mécréant ,que puis-je te dire ? 

Sinon te souhaiter de vivre heureux .Nous aurons ,quand à nous ,perdu en toi un enseignant fier et convaincu. 

Alger républicain du 31 décembre 1990-14 piquet !L’hebdo des Lycées 

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message : (oblig.)
Vous mettre en copie (CC)
 

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

Des avions et des hommes |
la rose |
pasmole |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | À savoir sur le phénomène I...
| Encrage
| LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE...