RSS

La campagne pour l’amnistie générale vient d’être lancée à partir de la maison de la culture de Mostaganem.-Chaâlal Omar

3 janvier 2011

Omar Chaalal

Mostaganem

le 19/03/2005 | 0:00

La campagne pour l’amnistie générale vient d’être lancée à partir de la maison de la culture de Mostaganem.

A l’initiative d’une aile du FLN composée du député indépendant Bouteldja, de Si Affif et du président de l’APW, ce groupe s’active depuis plusieurs semaines pour faire de Mostaganem une citadelle de la concorde, comme le soulignera le président de l’APW. La salle bleue où se tiendra la rencontre était bondée de sympathisants venus des wilayas limitrophes, dont un groupe imposant accompagnant Benaïcha, l’ex-émir de l’AIS pour la région ouest. Ils étaient plus de 1200 militants ou membres d’associations à converger vers le lieu de la rencontre dès les premières heures de la matinée de jeudi afin de trouver une place à l’intérieur de la salle que les organisateurs avaient parée des portraits du président Bouteflika. Parmi les participants, on notera la présence de deux membres du gouvernement – Abdelaziz Belkhadem, ministre des Affaires étrangères et numéro deux du FLN, et El Hadi Khaldi, ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels -, de Rabha Tounsi représentant les victimes du terrorisme, de pas moins de quatre responsables d’organisations estudiantines ainsi que du Dr Chaâlal Omar, président de l’Association des zaouïas, et d’un représentant de l’Association des imams. L’absence de l’ancien président Ahmed Ben Bella, dont la participation était pourtant annoncée comme certaine par les organisateurs et leurs relais médiatiques, fera beaucoup de déçus parmi ses admirateurs. Toutefois, prétextant d’autres préoccupations dues à un agenda chargé, c’est Abdessadok, son représentant, qui lira une lettre dans laquelle le premier président de la République fera l’éloge de l’amnistie générale. Les discours les plus attendus furent incontestablement ceux de Benaïcha et de Belkhadem. Si le premier n’hésitera pas à faire l’éloge de l’initiative présidentielle, le second préviendra contre toute utilisation politicienne de l’amnistie. De son côté, Rabha Tounsi justifiera sa participation par «la nécessaire prise en charge des enfants des terroristes qui ne sont que des victimes innocentes». Pour Benaïcha, la concorde devrait précéder l’amnistie qui doit concerner tout le peuple. Dans sa courte conférence de presse, il insistera sur la récupération de tous les droits, y compris celui du retour sur la scène politique de l’ex-parti sous une forme qu’il ne précisera pas. Peut-être le fera-t-il à l’occasion d’une prochaine sortie.

 

 

© El Watan

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

Des avions et des hommes |
la rose |
pasmole |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | À savoir sur le phénomène I...
| Encrage
| LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE...