RSS

Lettre ouverte à Son Excellence le Président de la République « On me refuse une attestation de travail de feu mon mari »

31 mai 2010

LETTRES AUX ELUS

             Excellence, je viens par la présente vous demander de bien vouloir vous pencher sur mon cas, celui d’une veuve qui n’arrive toujours pas à être rétablie dans ses droits. En effet, tout ce que je demande, c’est l’application du jugement en date du 1er mars 1997, prononcé à l’encontre de l’employeur du défunt Khanous Larbi, mon mari, et délivré par la cour de Sougueur et dans lequel il est stipulé que l’employeur en question se devait de me délivrer une attestation de travail de feu mon mari.

             Malgré toutes les démarches et procédures administratives que j’ai suivies, et ce, depuis l’année 1997, à ce jour, aucune réponse favorable ne m’a été donnée. Je n’en doute point, Votre Excellence n’accepte jamais qu’une citoyenne algérienne soit ainsi marginalisée et maltraitée dans son propre pays, alors que son mari a travaillé dur et a combattu pour que vive L’Algérie libre et indépendante.

          Où sommes-nous placés, aujourd’hui, par rapport aux lois en vigueur et par rapport aux jugements prononcés et qui ne sont pas appliqués? Je commence à désespérer de voir un jour le bout du tunnel, car je commence à être fatiguée des va-et-vient qui n’aboutissent qu’à des réponses négatives. Je suis une veuve sans ressources et affaiblie par les difficultés de la vie et sa cherté et l’employeur de feu mon mari refuse catégoriquement d’obtempérer aux décisions du tribunal et ainsi toutes les portes se sont fermées devant moi, et ce, sans aucune raison.

               Pourtant, tout ce qui est écrit dans ma lettre peut être vérifié, documents à l’appui.Je vous implore, Excellence, de bien vouloir prendre ma requête en considération et de bien vouloir aussi m’aider à me rétablir dans mon droit, c’est-à-dire à ce que la loi soit appliquée et que l’employeur de feu mon mari me délivre le document qui me revient de droit. Une citoyenne algérienne, dévouée à son pays, l’Algérie,

Mme Khanous Kheïra née Belkhaouti

17, rue Hassani Abdellah

Sougueur – Tiaret –

14200

PAGE 6         La Voix de l’Oran   N°32I12 –          DIMANCHE 30 MAI 2010

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

Des avions et des hommes |
la rose |
pasmole |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | À savoir sur le phénomène I...
| Encrage
| LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE...