RSS

Et pourquoi pas des notions sur l’art monsieur Zerhouni?

5 août 2008

Art

  Un million de logements ,un million de kiosques et un peintre par

ville n’a jamais traversé votre tete bien pleine et bien faite ,Monsieur le président .

Former les élus que pour la gestion est-il suffisant monsieur le ministre?

Sensibiliser ces gestionnaires à ces thèmes de culture est_il impossible madame la ministre?

La peinture est le miroir immuable de tout ce que lUnivers nous offre de plus beau(Ylipe)

La peinture nest pas faite pour décorer les appartements. Cest un instrument de guerre offensive contre lennemi.(pablo Picasso)

  Michel-Ange ne sest pas mis à peindre parce quil avait toutes ces figures dans la tête. Seulement il se mit à peindre, et les figures se montrèrent.

(Alain)

Peinture

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre.

Mona Lisa, un classique intemporel

Mona Lisa, un classique intemporel

Littéralement, le terme peinture désigne la matière et la pratique consistant à appliquer une couleur sur une surface telle que le papier, la toile, le bois, le verre, la laque, le béton et bien d’autres supports. Dans un sens artistique, le terme «peinture» signifie la combinaison de cette activité avec le dessin, la composition, c’est-à-dire qu’il intègre des considérations esthétiques.

En ce sens, la peinture est le moyen pour l’artiste-peintre de représenter une expression personnelle sur des sujets aussi variés qu’il existe d’artistes. C’est donc une forme d’art.

La peinture peut être naturaliste et figurative, comme photographique, ou abstraite. Elle peut avoir un contenu narratif, symbolique, émotionnel ou bien politique, mais une grande partie de l’histoire de la peinture est dominée par des motifs et des idées spirituels et religieux comme en présentaient les œuvres de Léonardo da Vinci. Dans ce genre de peinture religieuse, sont souvent représentées des figures mythologiques, des scènes bibliques ou des représentations du corps humain, lui-même comme sujet spirituel.

Sommaire

[masquer]

//

Vue d’ensemble

Portrait du bouddhiste zen chinois Wuzhun Shifan, peint en 1238 par un peintre chinois.

Et pourquoi pas des notions sur l'art monsieur Zerhouni? dans Art magnify-clip

Portrait du bouddhiste zen chinois Wuzhun Shifan, peint en 1238 par un peintre chinois.

Ce qui caractérise la peinture est la perception et la représentation de l’intensité. Chaque point dans l’espace a une intensité différente qui peut être représentée en peignant en noir ou en blanc, en passant par toutes les nuances de gris. Dans la pratique, les peintres peuvent mélanger des formes en juxtaposant des surfaces d’intensité différentes.

La couleur et la tonalité sont l’essence même de la peinture, comme le sont la hauteur et le rythme pour la musique. La couleur est fortement subjective, et a des effets psychologiques et des significations symboliques qui peuvent différer d’une culture à l’autre: le noir est associé au deuil dans les pays occidentaux, alors qu’en Asie, c’est le blanc. Quelques peintres, théoriciens, auteurs et scientifiques, comme Goethe, Kandinsky ou Newton, ont écrit leur propre théorie de la couleur. Dans le langage, le mot désignant une couleur englobe bien souvent des couleurs et des tonalités différentes. Ainsi, le mot «rouge» peut couvrir un large éventail de couleurs. Il n’y a pas un registre formel des différentes couleurs, comme c’est le cas pour les notes de musique, même si le système Pantone est couramment employé dans l’imprimerie ou l’industrie graphique.

Pour un peintre, la couleur n’est pas simplement divisée en couleurs primaires et complémentaires (comme le rouge, le bleu, le vert, le brun, etc). En effet, il utilise des pigments lui permettant d’obtenir de grandes variétés de couleurs. Par exemple, le «bleu» pour un peintre, peut être le cyan, l’indigo, le bleu de cobalt, le bleu marine, etc.

Le rythme est aussi important dans la peinture que dans la musique. Le rythme est une pause dans un ensemble qui permet à la force créatrice d’intervenir et d’ajouter de nouveaux éléments, une forme, une mélodie, une coloration.

Les artistes modernes ont considérablement étendu la pratique de la peinture pour inclure, par exemple, le collage, qui a débuté avec le cubisme. D’autres peintres ont incorporé des matériaux variés tels que le sable, le ciment, la paille ou le bois, comme l’on fait Jean Dubuffet ou Anselm Kiefer pour ne citer qu’eux. Il y a également une communauté grandissante d’artistes qui utilisent désormais des ordinateurs pour peindre sur une toile numérique en utilisant des programmes tels que Photoshop, Paint, et beaucoup d’autres. Ces images peuvent être imprimées s’il y a lieu sur une toile traditionnelle. (voir : peinture numérique)

C’est en 1829 qu’est apparue la première photographie puis, à partir de la seconde moitié du XIXe siècle, les procédés photographiques se sont améliorés. Alors que la photographie devenait de plus en plus répandue, la peinture a perdu beaucoup de son rôle historique qui était de présenter un cliché d’une scène observable. C’est dans ce contexte qu’au cours du XXe siècle sont apparus de nouveaux mouvements artistiques comme l’impressionnisme, le post-impressionnisme, le fauvisme, l’expressionnisme, le cubisme et le dadaïsme, qui ont profondément changé la perception du monde, héritée de la Renaissance.

L’art moderne et contemporain marquent donc une évolution de la peinture, qui est passée d’un rôle, traditionnellement historique et documentaire, à celui de concept.

Histoire de la peinture  :

Les plus anciennes peintures connues à ce jour se trouvent dans la grotte Chauvet, en France, et elles ont, selon la plupart des historiens, environ trente-deux mille ans. Gravées et peintes avec de l’ocre rouge et un colorant noir, elles représentent surtout des scènes de chasse avec des chevaux, des rhinocéros, des lions, des buffles et des hommes. On trouve d’autres exemples de peinture rupestre partout dans le monde, en France, en Espagne, au Portugal, en Chine, en Australie, etc.

Dans les cultures occidentales, la peinture à l’huile et l’aquarelle sont les médium (peinture) les plus connus, avec des traditions riches et complexes dans le choix des modèles et des thèmes. Dans les pays orientaux, c’est l’encre noire ou colorée qui a toujours prédominé.

 

Esthétique et théorie en peinture

Apelle ou l'art de la peinture (détail), oeuvre du peintre italien Belltower du Giotto (1334-1336)

Apelle ou l’art de la peinture (détail), oeuvre du peintre italien Belltower du Giotto (1334-1336)

L’esthétique a tenté d’être la «science de la beauté», et elle était une question importante pour des philosophes des XVIIIe et XIXe siècles comme Kant ou Hegel. Les philosophes classiques comme Platon et Aristote ont également théorisés sur l’art et la peinture en particulier. Platon avait tendance à négliger les peintres, et également les sculpteurs, dans son approche philosophique. Il considérait que la peinture ne pouvait pas représenter vérité, mais seulement une copie de la réalité et qu’il s’agissait d’un simple métier, comme la cordonnerie ou la ferronnerie. Au contraire, Léonard de Vinci estimait que «la peinture est une chose intellectuelle». Kant distinguait la beauté et la sublimation, en privilégiant clairement cette dernière. Même si cette approche ne visait pas la peinture en particulier, elle a été reprise par des peintres comme Turner ou Caspar David Friedrich.

Hegel a, quant à lui, reconnu l’impossibilité d’atteindre le concept de la beauté universelle et, dans son essai Leçons sur l’esthétique, il a écrit que la peinture est l’un des trois arts romantiques, avec la poésie et la musique, en raison de son rôle symbolique et sa dimension intellectuelle.

Parmi les peintres qui ont écrit des travaux théoriques sur la peinture, il faut citer tout d’abord Leonardo da Vinci (trattato della pittura), Eugène Delacroix et, au XXe siècle, Salvador Dali, Paul Klee, Jean Monneret et Kandinsky. Ce dernier estimait que la peinture avait une valeur spirituelle, et il rattachait les couleurs primaires aux sentiments ou concepts essentiels.

L’iconographie s’est également attachée à théoriser la peinture. Le créateur de cette discipline, Jean-Pierre Alaux, a essayé d’analyser les symboles visuels dans leur dimension culturelle, religieuse, sociale et philosophique pour parvenir à une meilleure compréhension de l’activité symbolique de l’humanité.

Les différents types de peinture

Selon le médium

Une huile de Turner

Une huile de Turner

Il existe différents types de peinture que l’on identifie généralement selon la préparation (le médium) servant à la diluer, et qui en déterminent les caractéristiques fonctionnelles, comme la viscosité, la miscibilité, la solubilité, le temps de séchage, etc.

On peut notamment citer:

Selon la technique

Pour peindre, les artistes ont développé une multitude de techniques et outils spéciaux pour étendre les couleurs sur les différents supports à peindre. Ces outils peuvent être de fabrication industrielle ou manuelle, voire aussi tout simplement se réduire à l’utilisation des doigts, des tissus ou n’importe quel objet à portée de leur main.

  • la peinture au pochoir
  • la complémentarité des couleurs
  • la composition picturale
  • la peinture en transparence
  • l’aplat qui consiste à appliquer un champ coloré uniforme
  • la peinture liquide, en utilisant une peinture fluidifiée à l’aide de médium ou d’eau, permettant d’obtenir des effets liés
  • la peinture par brossage consistant à mettre de la peinture sur un pinceau-brosse ou un chiffon que l’on frotte sur un support afin de lui faire perdre une partie de sa couleur pour obtenir un effet évanescent de la couleur.
  • la peinture par projection (splashing) qui consiste à projeter la peinture à distance sur la toile, un peu comme le dripping
  • la peinture par grattage ou scarifications qui permet, à l’aide d’un outil abrasif ou coupant, de prélever de la matière, du médium et de mettre à jour les couches inférieures, voire le support même, qui peut être ainsi même attaqué, troué.
  • la peinture par irisation
  • la peinture à la fresque
  • la peinture au couteau

Certains peintres sont allés encore plus loin en développant une technique de peinture avec tout leur corps, en se roulant sur des toiles.

Selon le support

Matériel de peinture

Les différents mouvements en peinture

Les mouvements en peinture désignent les différents éléments, techniques et méthodes visuelles qui caractérisent le travail d’un artiste. Un artiste-peintre peut s’inscrire dans un mouvement soit parce qu’il s’y est consciemment impliqué, soit parce que des historiens d’art l’ont placé dans cette catégorie.

Au travers des siècles, de nombreux mouvements sont apparus :

Principaux thèmes en peinture

En peinture, comme dans d’autre formes artistiques, il existe des thèmes récurrents.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

Des avions et des hommes |
la rose |
pasmole |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | À savoir sur le phénomène I...
| Encrage
| LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE...