RSS

Archive | 4 août 2008

Mahi

4 août 2008

0 Commentaire

De:

À:

beninstitdjam@yahoo.fr

Mahi  a écrit:
Bonne initiative pour promouvoir une culture de communication qui était il y a peu de temps inaccessible .bonne continuation et merci 

Réponse:

Nous devrions tous etre complices de ce site .   Votre intervention a été digne d’un intellectuel ,d’un sougri et nous comptons sur vous et vos semblables pour retrouver les valeurs d’antan : instruction,éducation,solidarité,hospitalité et vous m’excusez du terme pourquoi pas la sougriété?

A bientot ,nous aurons besoin de toutes les ressources potentielles dont vous faites partie.

B.R.Djamel

Encore une merci

Recette

4 août 2008

0 Commentaire

imagescaj4hr7h.jpgdziriya » nadefleurs@hotmail.com

À:

beninstitdjam@yahoo.fr

dziriya a écrit:
Boureks à la viande hachée
Ingrédients
1 douzaine de feuilles de d’youl

viande hachée
1 oignon

1 oeuf

Persil

Poivre, sel, cumin

Préparation

Faire revenir dans du beurre, la viande hachée avec l’oignon et les épices.

Laisser cuire à petit feu quelques minutes.

Hors du feu ajoutez les oeufs et le persil haché finement.

Séparez les feuilles de d’youl, mettre à l’extrémité de chacune d’elle une cuillerée de soupe de hachis, pliez les 2 bords opposés pour obtenir un rectangle.

Roulez en forme de cigare en commençant par le côté qui contient la farce.

Mettre sur un plateau.

Plongez ces cigares dans une friture, dorez alors les deux côtés, égouttez et servez chaud.

Commentaire:

Le ramadhan approche et ce plat est généralement servi et joint à la soupe traditionnelle.mais avant j’aimerais bien prendre du berezguen ,de réfis ,du couscous beurré à notre confiture,de la maakouda….

Alors femmes à votre noble tache,rédigez et partagez vos recettes…le ramadhan se rapproche.

B.R.Djamel

Bijoux

4 août 2008

0 Commentaire

images66.jpg Les femmes de Sougueur ont leur propre costume meme les hommes qui les distinguent des autres régions et des autres civilisations.alors plumes du bled à vos plumes.

B.R.Djamel

Un exemple de la bijouterie

Auteur     : Djamel Abid (IP: 41.201.126.109 , 41.201.126.109)
E-mail     : djamelabid@hotmail.com
Les bijoux kabyles de Beni Yenni

Les bijoux kabyles sont fascinants et leurs succès dépassent les frontières de la Kabylie et de l’Algérie même.

Le bijou kabyle est indissociable des costumes que portent les femmes kabyles. Il joue un rôle essentiel dans la vie sociale féminine. Ces bijoux en argent, finement ciselés, filigranés, rehaussés de pierres de corail proviennent du village de Beni Yenni.

images88.jpgLa fabrication restant le plus souvent traditionnelle, les bijoux sont travaillés avec art sur une minuscule enclume qui demande un doigté d’exception.

La particularité des bijoux kabyle est la présence d’émaux de couleurs différentes (bleus, verts, jaunes) qui contrastent avec le rouge vif du cabochon en corail serti. L’émail (pratiquée pour colorer les bijoux) est une poudre qui se compose en général de sable, de minium, de potasse, et de soude finement broyés.

La technique de l’émaillage est réalisé en prenant soin de délimiter les parties à teindre en soudant des fils en argent. L’artisan kabyle est un orfèvre, il a une très grande connaissance de son travail allant jusqu’à obtenir de très subtiles variantes de couleurs.

Il existe différents bijoux kabyles typiques qui sont les suivants :

- L’ikhelkhalen : Signifie les chevillères. Elles peuvent être de grande dimension et se distinguent par une absence de décoration émaillée sur le corps principal de l’objet. Un gros cabochon de corail ceint de boules en argent vient compléter l’ornementation de la chevillère.

- Le ddah ou amesluh est un bracelet plus petit que la chevillère. il est émaillé ou gravé sur plomb.

- Les fibules se fixent sur l’étoffe par un ardillon à l’intérieur duquel coulisse un anneau. Il en existe de nombreux types, tels que les idwiren et les taharaht qui sont de petites tailles. Les tibzimin quant à elles, sont des fibules de grandes tailles et les ibzimen des fibules triangulaires. Le tabzimt, enfin, est la pièce maîtresse de la parure kabyle. C’est une grande fibule ronde richement décorée et qui se porte sur la poitrine. Cet objet comporte de nombreux filigranes. des émaux, des boules d’argent et une multitude de coraux.

- Le taessaht est un diadème qui est devenu très rare de nos jours. Il était destiné à orner le front. Il présente une décoration faite d’émaux, de gros cabochons de corail ainsi que de boules d’argent.

- Les boucles d’oreille sont de plusieurs types : On retouve les letrak qui sont des boucles d’oreille de type très ancien qui présentent un anneau ovale orné à l’extrémité par des sertissages de corail et d’émaux. Le tigwedmatin est un autre type de boucles d’oreille. Il est composé d’anneaux ornés par du corail aux extrémités, et sont agrémentées de plaques rondes émaillées et pourvues de pendeloques allongées.

Les techniques de fonte et de moulage de l’argent remontent à l’antiquité. Elles étaient courantes dans toute l’Afrique du Nord. La bijouterie de petite Kabylie, proche sur de nombreux points de celle des Aurès, en est l’héritière directe.

La parure complète que doit posséder la mariée de Kabylie est constituée des bracelets, chevillières, boucles d’oreille, du pendentif et du diadème. Ces bijoux anciens sont très lourds, mais les femmes ne les enlevaient jamais, même quand elles se consacraient aux tâches les plus rudes.

                      par dziriya

Témoignage sur Arrezki

4 août 2008

0 Commentaire

dj.abid a écrit:
Il m’est tres penible de voir que meme sur ta photo tu gardes ce sourire discret très naturel inné en toi. Ce sourire que j’ai connu sur ton visage depuis que nous etions  môme. je me rappelle les journées qu’on pasait ensemble chez toi a Mahdia(ex burdeau) à jouer dans le garage de ton oncle paternel kada. une balance « testut » faisait notre centre d’interet .on jouait à l’acheteur et au vendeur. on se disputait de temps à autre pour qui d’entre -nous utilisera la balance. on s’entendait des fois,sinon on arretait le jeu carrément à defaut d’une entente.
Le soir on regardait la télévision ensemble ( un luxe à l’époque) avant que ta chère mère ne vienne nous chuchoter à l’oreille d’aller à la cuisine manger du couscous dont je garde toujours le gout et la saveur; je pourrais meme décrire cette assiette en argile d’un jaune ocre avec des motifs dont je comprenais pas le sens. au dessus du couscous y’avait toujours un oeuf dur pour chacun de nous . on mangeait en riant pour le plaisir de rire seulement avant que ta chere mere n’intervienne pour nous faire taire.( faut dire qu’il reignait un silence terrible chez ton oncle paternel )
Ce que je ne pourrais oublier mon frere « bazi » ( c’est ton petit surnom) .Ce sont  les moments passés avec les scouts de Mahdia. on apprenait les chants , on sortait en dehors de la ville, on faisait des defilés on apprenait à taper sur les tambours. si tu te rappelles bien mon frère « bazi » C’etait toi qui m’a appris à nouer mon foulard autour de mon cou.
Le jour de ta disparition fut d’une tristesse profonde .  que de souvenirs sont restés a jamais gravé dans ma memoire. que Dieu ait ton âme mon frère arezki.

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message : (oblig.)
Vous mettre en copie (CC)
 

Echo de France

4 août 2008

0 Commentaire

images1.jpgBenmesbah azedean a écrit:
médecin spécialiste  en exercice (j’allais dire en pastèque),en France

Salut mon frère Djamel
Je suis tombé de façon tres fortuite sur ton blog et j’ai lu ta correspondance avec Djaffar notamment sur la « pastèque » et crois- moi ,je suis toujours amateur de pastèque et je n’ai pas pris le melon pour autant !
ton frère « azedean »
au plaisir de te lire.

images5.jpgNous t’offrirons des pastèques bien fraiches après avoir bien dégusté des plats de la région.

Au plaisir de partager une pastèque à la chandelle et surtout sans aucun outil pour la déguster.Gardes-tu la saveur des pastèques d’autan ,des souvenirs nocturnes de Sougueur?….et….

A bientot et passe le bonjour à toute ta petite famille.

1234

Des avions et des hommes |
la rose |
pasmole |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | À savoir sur le phénomène I...
| Encrage
| LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE...