RSS

Archive | 15 juillet 2008

Actualités Sportives

15 juillet 2008

0 Commentaire

    logo Inter-Régions

    Mardi 15 juillet 2008

    IRBS

    Allouane «Un silence inquiétant»

    Par : M. Mihoubi

    mardi 15 juillet 2008

    • Du côté de la capitale du Nador, rien ne bouge, c’est le calme plat. Un silence qui inquiète, selon le coach Allouane Rachid qui n’arrive pas à s’expliquer l’attitude des proches du club. Ces derniers affichent une indifférence préjudiciable alors qu’ailleurs, les assemblées générales ont été tenues, les présidents connus et les plans de recrutement et préparation mis à exécution.

    • Voulez-vous nous rendre compte de ce qui se dit et se fait autour du club ?

      Tout ce que je peux dire, c’est que rien ne bouge à Sougueur. Le devenir du club patrimoine de toute une région ne semble pas préoccuper outre mesure les Souguerris. Le club vient de sortir d’une saison difficile, il n’a assuré son maintien que lors des dernières rencontres.

      Les sportifs de Sougueur, ne voyant rien venir, semblent tourner le dos à un club qui a fait vibrer le cœur des Souguerris dans un passé très récent. On ne doit pas abandonner le club à son sort. La sonnette d’alarme est désormais tirée.

    • Ne pensez-vous pas que vous êtes plutôt alarmiste ?

      Je n’exagère rien en rappelant qu’ailleurs les assemblées générales ont été tenues, les présidents élus et le plan de travail mis à exécution, outre le recrutement et la préparation qui sont en cours. Contrairement à l’IRBS où plusieurs chantiers attendent d’être lancés.

    • Selon vous, qui doit prendre cette initiative ?

      Les dirigeants en place bien sûr qui, à ce que je sache, n’ont pas encore pris de décision ferme. Ces derniers, qui ont de tout temps clamé leur amour pour le club, se doivent d’organiser l’assemblée générale ordinaire dans les meilleurs délais, afin de permettre aux candidats potentiels de se manifester ou, à défaut, d’interpeller les autorités locales pour se pencher sur le devenir du club.

    • Pour votre part, quels sont vos projets en prévision du nouvel exercice ?

      Je laisse les portes ouvertes à toute discussion, mais avec les nouveaux gestionnaires. Concernant les anciens, je ne pourrai plus leur faire confiance, ils ont tout simplement abusé de la mienne. Figurez-vous qu’à l’heure où je vous parle, j’attends toujours d’être régularisé.


      •                                                 M. Mihoubi

      Houari Boumediène

      15 juillet 2008

      0 Commentaire

      Boumedieneboumed2-1

      Malgré la mort cruelle,du frère Houari Boumediene

      Quand plein cœur j’ai reçu comme un coup de canon,

      Je conserve à jamais  de la belle tristesse

      Sur le mur de ma maison,j’ai un joli portrait,

      Et dans mon cœur un beau nom,sur le lit

      De ma mort,qui sont connues ses paroles,je

      Crierai à la dernière minute le nom d’un

      Grand militant Houari,Houari……..

      Je viens avec un message d’un peuple

      Combattant qui suivra,toujours votre,

      Exemple HOUAR BOUMEDIENE,le

      Symbole de l’Algerie-repose en paix

       

      bouteflika

       

      Hier j’ai crié victoire, victoire

      Bouteflika au pouvoir,

      Aujourd’hui,il est devant

      Mes yeux,venu d’un pays lointain

      Pour faire la paix et le peuple

      Algérien,vivra  en paix

      Je jure par Dieu ,où le jour

      Je l’ai vu de mes yeux

      J’ai vu si Abdelkader,il était

      Bien la,j’ai oublie la violence

      La haine  et la souffrance

      Mes larmes,étaient de bonheur

      Je jure d’avoir rajeuni

      Le fils de l’Algérie et fière

      D’etre dans son pays

      L’homme au regard de vérité

      L’homme au visage de liberté

      Longue vie a si Abdelkader

      Le zaim,le grand ami de

      Houari boumediene

                        Vive l’Algerie

                    Gloire a nos martyrs

               D’hier et d’aujourd’hui

                    Reuieg kadda –partisan

                     A.B-sougueur

      Kadda Reguieg

      15 juillet 2008

      2 Commentaires

      Connu sous le pseudonyme Kada Ould si Moulay.

      1.L’Algérie mon Pays

      Mes yeux admirent Alger la blanche

      Mon coeur désire « El Bahia »

      Mes yeux admirent les splendeurs de l’Algérie.

      Mon coeur désire désire le Sahara et ses richesses

      Je suis solitaire .J’aime rêver au bord de la rivière ,loin des gens qui n’ont ni coeur ,ni de la pitié.

      Les enfants pleurent ,les femmes hurlent;les hommes se battent pour la liberté et la jeunesse d’aujourd’hui regardent au ciel le drapeau qui flotte.

      Mes yeux admirent toute chose sur la terre

      mon coeur désire la paix et le silence

      mes yeux admirent les héros de la révolution

      mon coeur désire mourir au printemps où le soleil brillera.

      sur ma tombe »Dieu est grand »

      2.Tizi ouzou ,la reine des montagnes

      tizi-ouzou belle ville avec ses montagnes merveilleuses les gens sont très sympathiques , et les filles ont le sourire aux lèvres

      tizi-ouzou dans le passe à pleure pour son avenir belle ville avec sa richesse et l’ eau douce des robinets et des montagnes qui coule du matin au soir pour les enfants assoiffés , allons nous taire, aujourd’hui pour pleurer demain si mes lèvres se taisent aveugle je resterai et ma droite et témoin et la jeunesse qui crie JSK , JSK honneur pour toute l’algerie entiére , equipe volontaire de la balle ronde , tu es toujours: le soleil qui brille sur cette terre d’algerie

      Actualités

      15 juillet 2008

      0 Commentaire

      Quotidien algérien « la nouvelle république »

      Tiaret : le berceau du mouton, Sougueur, en chantier


      Ce que nous avons vu, lors de notre visite à travers les coins reculés du berceau du mouton , le paradis steppique , le goût des eaux minérales de Ladjdar , et les 48 opérations inscrites au registre du développement, en attendant le gigantesque projet de la raffinerie de Sidi el Abed, l’ hôpital de 120 lits au poumon de la ville de Sougueur et le pôle universitaire nous calme et nous remplit d’espoir.

      Une région de 80 000 âmes dont 10 % ont préféré le monde rural  qui ont tant souffert des évènements douloureux de la décennie noire et qui, aujourd’hui, reprend goût à la vie en général et aux lancements des différents projets. Et nous en repartons très satisfaits durant cette journée clôturée par une rencontre (wali–élus–société civile–notables). C’est la conclusion à laquelle est arrivée le wali Bousmaha Mohamed à l’issue de sa visite marathon de travail et d’inspection dans la partie sud–est de la wilaya de Tiaret. Une visite qui l’a conduit, accompagné d’une importante délégation de son exécutif, dans pas moins de quinze regroupements (douars) et quatre communes, touchant, ainsi le fief d’un élu de la nation promesse oblige. Sougueur connue par ses 188 054  ovins, 7 000 bovins, son souk hebdomadaire (bétail), l’unité Baticim avec une production de 18 000 pôteaux/an des mains de 200 employés s’ajoute l’unité, Enpec. Pour l’emploi pas moins de 4 000 chômeurs inscrits au registre de la DAS dont 639 ont bénéficie du filet social , 350 au créneau de l’emploi de jeunes et un maigre quota de 18 postes de préemploi  pour les démunis un taux élevé de 1 320 bénéficiaires .Le secteur de l’éducation avec ses 30 écoles primaires , 8 collèges , 3 lycées  a bénéficié d’une seconde panoplie de projets , un CFPA, un hôpital , 6 centres de santé et les différentes édifices publics pour mettre le bloc à la disposition des citoyens. L’unique handicap et obstacle, celui de la jeunesse, et la politique deux poids deux mesures du secteur de la DJS, un OPOW abandonné , un centre de loisir cadenassé et géré par un jeune sans expérience, dont on ignore son installation, le stade communal Safer devenu un marché de volailles et l’ ancienne piscine réservée pour les déchets ménagers pour le boulodrome  transformé en parking et occupé de force par  des hommes au gourdin. Quant aux terrains de proximité pour défaut de prise en charge tout est vendu aux mains spécialisées à la récupération de la ferraille en face pour prendre un peu de la fraîcheur à la nouvelle piscine semi-olympique un autre dilemme, l’accès est fixé à 100 DA / heure pour la tète d’un gamin et la réservation des week–end pour les membres du collectif de l’organisme. La même ville a connu aussi d’un côté une arnaque dont une centaine de souscripteurs du LSP sont escroqués par les cadres de l’AFCOT et depuis l’année 2002, le projet est suspendu et sur cale et de l’autre côté, la cité 52 logts et les 36 locaux commerciaux  seuls les avants poteaux existent et le reste sur une décision du chef de l’exécutif a été confié à l’ OPGI pour le prendre en charge dont 37 personnes sur les 52 ont versé des avances depuis des années. Le même organisme est à l’heure de la réception de 150 unités de types F2 et F3 implantées sur la partie sud de la ville sur un terrain de 23 500 m2. Aujourd’hui, la région est en chantier  dont une cinquantaine lancés et la part du lion revient au secteur de Benbouzid, la réalisation d’une école base 5 , 3 classes et 5 logements astreinte avec une enveloppe de 89.195.482 DA  sur une poche foncière de 3.074 m2, deux autres de base une , une demi- pension au CEM Lakhdar Toumi , pour le premier établissement il sera implanté sur une assiette de 896 m2 estimé a 24.651.204 DA pour un délai de 8 mois inscrit au programme d’urgences. Ajoutons au même programme un établissement de base 1 , l’internat pour 200 scolarisés et une demi-pension de 200 rations .Quant à l’amélioration un pactole de 68 milliards de centimes dégagés pour 15 quartiers dont trois réceptionnés , huit en cours de réalisation et le reste est sur la table des études , la même opération touchera des espaces verts d’une superficie de 2.600 m2 avec 30 kms de voirie , la pose de 93.760 m2 de trottoir , 59 kms de bordures, 25 kms d’éclairage public et la réalisation de deux autres terrains combinés. Pour le squelette du CSP réservé sa place parmi les autres classés sur la canal des oublis selon certaines sources le bloc dont a bénéficié la wilaya a été confié à un entrepreneur sans expérience et les travaux traînent depuis quatre années avec le risque du retrait de la qualification de l’artisan et celui engagé par l’ OPGI , le constat cinglant du chef de l’exécutif sur le bâclage et les travaux ne répondant pas aux normes a décidé de résilier le marché et sur le même contexte une commission d’enquête sera dépêchée à l’hôpital de Sougueur suite aux interventions payées à des sommes faramineuses exigées par les médecins conventionnés. Pour faire de la ville un pôle de transit et économique, la délégation a assisté à l’inauguration de la 9e unité d’intervention de la Protection civile et la manœuvre de la colonne mobile dotée de neuf véhicules tout-terrain , deux ambulances, avec une armada de soixante soldats du feu, deux médecins prêts à chaque alerte d’intervention sur le sol de Tiaret, Laghouat et Djelfa. Il est prévu aussi la réalisation de la raffinerie pour la création de 4 000 emplois, un pôle universitaire de 500 lits et 1000 places pédagogiques et l’hôpital de 120 lits sur une superficie de 32.400 m2 et doté d’un centre des brûlés. Pour le programme présidentiel, la daïra de Sougueur a bénéficié d’un quota de 506 locaux commerciaux destinés aux chômeurs dont 406 achevés, 98 en cours de réalisation et la transformation l’espace des ex-aswaks en marché couvert sur décision du wali de Tiaret lors de sa visite.

      La seconde étape nous a conduits à la commune de Faija , l’une des plus riches du pays mais en vain, le chômage,  la malvie, et le laisser-aller total. Une municipalité gérée par un maire par correspondance habitant l’autre coin de la wilaya , des projets en souffrance, pour le stade communal qui a consommé des situations selon les citoyens équivalentes à la réalisation de 100 unités sociales, le réseau d’assainissement, quant à la demi-pension ,un projet mort-né et les travaux sont avancés à  2 %  avec une enveloppe dégagée de 40.380.545 DA et à deux doigts se trouve le second pactole de 50.706.716 DA pour réaliser le fameux projet de l’établissement base 3. Seule une équipe de manœuvres en promenade libre . Ni maison de jeunes, ni espace de loisirs pour les jeunes de la localité de Feidja et les journées se suivent et se ressemblent en attendant l’inauguration de la salle polyvalente, une bâtisse occupée auparavant par la garde communale, quant à la population habitant dans le provisoire depuis l’indépendance dans des habitations sans actes et sans attestation de régularisation. La steppe, et ses richesses pour la préservation et la sauvegarde, la Conservation des forêts a réussi avec les 102.074.088 DA et les 60.879.619 DA d’ouvrir une toile d’araignée de pistes de cet espace danse avec la création de 819 emplois saisonniers et la plantation des milliers d’hectares, s’ajoute le tronçon de 6 kms reliant Feidja – Sougueur . Sidi Abd el Ghani vient de sortir de son isolement a bénéficié de 155 unités rurales  et l’extension de 12 classes pour raser celles construites  durant la période du plan de Constantine en bois et en zinc  avec une enveloppe de 20.099.994 DA pour un délai de huit mois. Pour la population qui a ressenti un grand soulagement suite à la prise en charge du réseau d’AEP et le raccordement de 674 foyers en gaz naturel, 598 en électricité et 698 sur les 911 habitations touchées par le programme de l’électrification rurale. Tousnina , de l’eau minérale Ladjadar , ses grottes , ses sites historiques , et son paysage paradique étaient la dernière étape sur les 42 communes dont elle a bénéficiés plus une panoplie de projets, une maison de jeunes , une bibliothèque communale qui seront implantés au poumon de la capitale de Sidi Khaled sur une assiette de 1000 m2 avec la réception d’une vingtaine de logements sociaux d’une architecture attirante et l’inauguration d’un établissement base 6 doté d’un espace pour les activités sportives et culturelles estimé à 27.483.760 DA et s’y ajoutent les routes et deux ponts et l’ouverture des pistes pour les 155 habitations rurales éparpillées  à travers le sol de la même commune .

      Pour votre abonnement au journal contacter Monsieur Tayebi

      Des avions et des hommes |
      la rose |
      pasmole |
      Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | À savoir sur le phénomène I...
      | Encrage
      | LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE...