RSS

Archive | 14 juillet 2008

Premier Président d’A.P.C.d’ après guerre

14 juillet 2008

0 Commentaire

Posté par Belfedhal Tahar,

LAIDI AEK LE PREMIER MAIRE APRES

L ‘INDEPENDANCE

LAIDI ABDELKADER (1913-1968)
BIOGRAPHIE : LaidiAbdelkader est né le 19juillet 1913 à Aouisset ,située à 15 km au sud de Tiaret.il poursuivait ses études au lycée palmiers à oran où il a obtenu son  certificat d’étude primaire .A l’issue de la mort de son père en 1931,Abdelkader  décida de rejoindre son village natal.Pendant la guerre de la libération,il a lutté au sein des rangs de l’organisation(UDMA) avec Farhat Abbés et Boutarene kadda,il a joué un rôle actif dans la liaison

[...]

Chikhaoui Nouzha

14 juillet 2008

0 Commentaire

Mohamed Kouka (directeur de la jeunesse et des sports et Loisirs de la wilaya d’Alger) : “On basera notre travail sur la formation sportive”

05-07-2008 à  20:51 Hamid G.

Taille du texte: Decrease font Enlarge font

Cadre au MJS, Mohamed Kouka a occupé le poste de DJSL au sud du pays avant d’être  désigné à la DJSL de la wilaya d’Alger en remplacement de Nouzha Chikhaoui appelée à occuper la même fonction à la wilaya de Mascara. Il œuvrera à parachever des projets en cours de réalisation. « La jeunesse doit être bien prise en charge »a-t-il dit.

Comment avez-vous trouvé la situation d’ensemble au niveau de la wilaya d’Alger ?    
« On remercie d’abord Mlle Chikhaoui pour le travail effectué à la tête de cette structure. Notre but en priorité est de poursuivre le travail déjà effectué au niveau de la wilaya d’Alger et les grands projets qui sont soit en cours ou en voie d’achèvement. L’activité est assez dense et les associations sont en train de faire normalement leur travail. On peut les considérer comme un partenaire de la DJSL. Les moyens déployés par l’Etat sont très importants. Et le MJS est en train de nous doter de tous les moyens pour qu’on assure notre mission pour l’épanouissement de notre jeunesse. On espère être à la hauteur de la confiance placée en nous ».

Lundi 14 juillet 2008 El Moudjahid

Madame Chikhaoui

14 juillet 2008

0 Commentaire

Direction de la jeunesse et des sports

Un programme ambitieux

- La piscine semi-olympique de Kouba figure dans le programme en cours de réalisation.
- Le centre culturel de Sidi Moussa est en cours d’achèvement.
- Une piscine sera réalisée à Draria alors que trois maisons de jeunes sont annoncées à Bab El Oued, Hraoua et Réghaïa.

La direction de la jeunesse, des sports et des loisirs de la wilaya d’Alger compte améliorer l’accueil dans ses établissements et rendre les prestations plus attractives pour occuper un tant soit peu les jeunes. Ces derniers sont plutôt réfractaires à ces lieux. C’est du moins ce qui ressort de la conférence organisée, hier, par Mme Chikhaoui, directrice de la jeunesse, des sports et des loisirs de la wilaya d’Alger (DJSL) pour faire le point sur la situation du secteur de la jeunesse et des sports dans la capitale. Selon Mme Chikhaoui, le secteur des sports dans la wilaya a connu « un très faible développement », mais que depuis 8 ans, les choses commencent à connaître un mieux. Les différents programmes inscrits ont été axés sur la résorption du déficit criant en matière d’infrastructures de bases. Faisant défaut, les infrastructures de proximité (aires de jeu, etc.) ont été les premiers à être inscrits au programme alloué, en partie, sur le budget de la wilaya. Au chapitre des programmes réceptionnés figurent les salles de sport complètement achevées dans les localités de Mekaria, Birtouta. Ces structures équipées, insiste l’oratrice, ne sont pas encore mises en activité. La piscine semi-olympique de Bab El Oued, deuxième après celle du complexe olympique du 5 Juillet, est à son tour achevée. Pour les programmes en cours de réalisation, cette responsable cite, entre autres, la piscine semi-olympique de Kouba. Un centre culturel est en cours d’achèvement dans la commune de Sidi Moussa. Ayant connu un énorme retard pour manque de financement, le projet de l’Ecole nationale de football à Sidi Moussa semble renaître de ses cendres. A en croire la DJSL, le taux d’avancement est de 30%. Confié à plusieurs entreprises, il sera réceptionné dans onze mois. « Le jeunes talents en football et autres disciplines sportives auront toutes les commodités pour avoir une formation à plein temps », affirme la directrice. Concernant les programmes inscrits et en cours de procédure, qui connaissent un retard pour, essentiellement, un infructueux appel d’offres, des projets sont relancés dans les différentes localités de la capitale. Une piscine semi-olympique sera réalisée à Draria. D’après la conférencière, trois maisons de jeunes seront incessamment construites dans les localités de Bab El Oued, Heuraoua et Réghaïa. Après finalisation des études un appel d’offres pour la réalisation du Centre de préparation des équipes nationales sera lancé en 2006. Deux grands stades sont aussi au menu. L’un est localisé à Draria et l’autre juste à l’entrée de la bretelle qui mène vers Baraki. Ils recevront chacun 40 000 places et seront, insiste l’oratrice, équipé de toutes les commodités. « Il s’aligneront avec tout ce qui se fait au niveau mondial et dégageront la pression sur le stade du 5 Juillet », rappelle M. Chikhaoui. L’appel d’offres pour les études et la réalisation du stade, initialement localisé à Sidi Moussa, a été concluante et deux groupements ont été retenus. Les délais de réalisation seront connus après le lancement des appels d’offres de réalisation. Pour rappel, les projets sont inscrits en partie sur le fonds et le budget de wilaya. Le plan quinquennal prévoit sur une période s’étalant jusqu’en 2008 des projets tels que les deux grands stades et la mise à niveau des stades périphériques. La directrice de la jeunesse est confiante quant aux prochaines échéances, les Jeux africains qu’abritera l’Algérie.

Par Nadir Iddir El Watan du 07 septembre 2005

Chikhaoui Abderrahmane

14 juillet 2008

0 Commentaire

31 Octobre 2006

TLEMCEN: La radio élargit son volume horaire. Fin de ramadhan,la morosité est de retour

MARDI 31 OCTOBRE
TLEMCEN
La radio élargit son volume horaire de diffusion
               La radio de Tlemcen a organisé, samedi matin, une cérémonie en son siège de Bel Horizon, à l’occasion du 13e anniversaire de sa création, le 28 octobre 1993.
               Emettant sur un champ de diffusion qui peut atteindre les 350 km, Radio Tlemcen est écoutée dans différentes wilayas limitrophes, de même qu’elle accéde aux foyers des zones les plus reculées de la région. A Tlemcen, elle a fini par conquérir le coeur des auditeurs et à se hisser au rang de média le plus privilégié au cours de ces dernières années.
              Selon son nouveau directeur M. Abderrahmane Chikhaoui, un ancien cadre de la chaîne III, Radio Tlemcen diffuse à partir du 28 octobre ses programmes pendant 24 heures. Le directeur de Radio Tlemcen qui s’est réjoui de cette croissance exceptionnelle dira: «aujourd’hui Radio Tlemcen souffle ses 13 bougies, c’est une radio adulte, solide et qui a acquis une audience extraordinaire», «en 13 années Radio Tlemcen a vécu tant de choses qu’il nous faudrait toute la nuit pour en parler», a déclaré le directeur de Radio Tlemcen.
               Il faut dire que Radio Tlemcen qui produit un grand nombre de rendez-vous d’informations, et d’émissions de service et de divertissements musicaux variés, propose quotidiennement un programme musical qui reflète les particularités effectives et culturelles de son auditoire. Ainsi, de nombreux auditeurs suivent et apprécient les différents genres musicaux algériens comme le haouzi et le chaâbi. En plus du programme musical, Radio Tlemcen propose sur ses ondes longues, en ondes courtes et en modulation de fréquence (F.M.), des émissions sportives, religieuses, culturelles, de santé, d’économie, de proximité, de la vie associative et de solidarité. «Djisr Er-Rahma» est une émission, présentée par la talentueuse Fatima, qui invite en direct les démunis et les nécessiteux dans différents quartiers et cités, à exposer leurs problèmes, beaucoup de bienfaiteurs apportent leurs aides et secours par le biais de cette émission à ces malheureux. D’autres émissions commencent à compter dans la vie des populations urbaines et rurales telles que: «Riadha Tahta El-Mijhar», «Quadiya Li Nikache», «Forum de la Radio», «Mountada Idâa», «Alam Wa Maâlim», «Hawas Bi Aynir Yal Ouarchane», «Tenmya Wal Baladiya», etc.
                En outre, la radio aborde directement sur ses ondes le cadre de vie du citoyen. Point n’est besoin d’être représentant d’un groupe, ni élu, ni notable, ni responsable, ni même encore spécialiste de l’intervention en public. Désormais tout le monde parle sur les ondes de radio Tlemcen.
                  Par ailleurs, les participants à cet anniversaire n’ont pas manqué d’avoir une pensée pieuse pour les agents de Radio Tlemcen qui ont quitté leurs collègues: Acimi Abdelhafid qui a fort contribué à l’installation de la radio à ses débuts et Belkacem Benabdallah ancien rédacteur de la radio ont, ainsi, été honorés à cette occasion. «C’est ainsi grâce à eux que radio Tlemcen est ce qu’elle est, ce 28 octobre 2006!», a souligné M. Abderrahmane Chikhaoui qui a, lui aussi, réussi à imprimer un style nouveau à la radio.
                Rappelons pour mémoire, que depuis le lancement, en 1991, de la première locale, 31 autres radios ont été créées, dont 50% entre 1999 et 2006.
(Source:Quotidien d’Oran)

Chikhaoui Abderrahmane

14 juillet 2008

0 Commentaire

Radio Tlemcen

Des ondes interactives


Emettant en continu (une première pour une radio de cet acabit) depuis le 28 octobre dernier, date de son 13e anniversaire, en modulation de fréquence et en ondes courtes (94.7 et 100.4) Radio Tlemcen est entrain de relever des défis impressionnants, depuis l’installation de son nouveau directeur, M. Abderrahmane Chikhaoui.

 

« A mon arrivée, notre station était écoutée par 14 wilayas, ce qui n’est pas peu, mais notre souci n’était pas seulement d’augmenter le volume mais aussi, la qualité. Nous devions procéder à une évaluation objective qui a aboutit à l’élargissement du volume de diffusion et à l’amélioration de nos productions. En fait, notre défi, c’est de nous rapprocher des normes internationales » dit-il. Cette mue a été quasiment aisée, en ce sens que la station dispose de matériels sophistiqués (mixage et montage) et d’une équipe technique et rédactionnelle compétente qui s’est vite adaptée à la nouvelle donne. « Grâce, en outre, à la production et aux réseaux installés (plus de 65 programmes par semaine) nous avons enclenché une nouvelle dynamique de travail) » ajoute le directeur. Un autre objectif d’envergure lui tient à coeur, c’est celui de pouvoir capter Radio Tlemcen en Live H24, autrement dit sur Internet « nous sommes sur le point de finaliser ce travail avec un partenaire local » Ce qui fait la réputation de cette station, qui est suivie même dans l’Est marocain, c’est sa diversité de ses rendez-vous quotidiens et hebdomadaires, son réseau étoffé de correspondants et le sens effectif de l’information de proximité. Et pour contribuer pleinement et concrètement à la vie des citoyens de la région et de nos concitoyens à l’étranger, la radio a créé des espaces culturels au sein même du siège. En dépit de son statut, cette radio bannit la langue de bois et les redondances. Aujourd’hui, cette station, qui touche les préoccupations des citoyens de toutes catégories de près, est une référence et une source de documentation pour les chercheurs et les gens des médias de la région. Mais, comme a tenu à conclure M. Chikhaoui « Nous sommes en perpétuelle remise en question dans le seul but d’être performant et dans le seul intérêt du service public »

Par C. Berriah

El Watan du 09 novembre 2008 L’info au quotidien

12

Des avions et des hommes |
la rose |
pasmole |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | À savoir sur le phénomène I...
| Encrage
| LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE...